Catégories
Toutes les catégories

Fondation Territoires de Demain

La Fondation Territoires de Demain accompagne les acteurs territoriaux de l’innovation. Trois axes majeurs d’action : Smart Cities, French Tech et Living Labs.
image
Description

Le premier se voit bien résumé par le culte actuel de l’intelligence urbaine et territoriale qui se traduit par des villes et quartiers de la connaissance dont la croissance démontre combien changent sous nos yeux les rapports des territoires aux savoirs, notamment ceux issus tout à la fois de la démultiplication des savoirs scientifiques et technologiques et de leur mise en œuvre par les jeunes entreprises innovantes.

Le second est très largement spécifique de notre action en France au travers de la dynamique « French Tech » et ceci jusqu’au choix à l’échelle internationale des « french tech hubs ».

 

Le troisième enfin est inhérent aux mécanismes mêmes des « smart cities », à savoir les espaces d’innovation, Living Labs, Media Labs, Fab Labs…, qui participent largement à une profonde restructuration de nos quartiers et de nos territoires. Comme nous le disions aux récentes auditions d’une mission d’information et d’évaluation du Conseil de Paris, c’est toute une nouvelle géographie du savoir et du faire qui ainsi s’esquisse sous nos yeux, justifiant par la même notre action présente et future.

Contexte de la collaboration avec le Centre Michel Serres

Afin de répondre à un besoin exprimé par BPI France et par un nombre grandissant d’espaces d’innovations, la Fondation des Territoires de Demain a engagé un projet de création de réseau social collaboratif. Il sera destiné à faciliter et à encourager les interactions entre tous les acteurs de l’innovation à l’échelle internationale.

 

Ces dernières années ont vu émerger une grande diversité de lieux innovants : espaces de co-working, living lab, fab lab, média lab… en même temps qu’une diversification et un éclatement des acteurs de l’innovation.

 

L’objectif majeur de la collaboration de la Fondation avec le Centre Michel Serres est donc de dresser une typologie de ces nouveaux lieux et acteurs, ainsi que de définir les usages d’un réseau social collaboratif pour les acteurs de l’innovation. Ce réseau aura pour but d’encourager et favoriser le décloisonnement des savoirs et des pratiques, une meilleure circulation des connaissances, une meilleure collaboration entre les acteurs ainsi que l’accès aux financements tant publics que privés.

Urbanisme, territoires
Numérique
Recherche
Santé
Culture, patrimoine et sport
Habitat
Transports
Travail
Environnement
Services
Agriculture
Éducation